L’histoire incroyable du sécateur

La sonnette retentit. Avec un sourire, vous prenez vos fleurs, les déballez, jetez un œil à la carte, étalez vos tiges et attrapez l’outil fétiche de tout fleuriste, jardinier, vigneron ou amateur de fleurs – Le sécateur.

Il s’agit véritablement d’une extension de votre main, vous pouvez y déceler une touche personnelle.- Teresa Collennette, curatrice de l’exposition « The Secret Life of Scissors », jusqu’au 6 mai au Fashion and Textile Museum de Londres

Allons droit au but – l’étymologie du nom sécateur vient du mot latin « secare », qui signifie « couper ». Plutôt approprié pour un outil dont c’est la fonction !

Que vous deviez inciser, couper ou tailler vos fleurs, il est difficile de les mettre en valeur ou de jardiner sans l’aide de ces précieux ciseaux recourbés. Cependant, leur origine est assez inattendue…

Design de pointe

Au 19ème siècle, le Marquis Bertand de Molleville (1744-1818) échappa à la guillotine, contrairement à Louis XVI et Marie-Antoinette, pendant le tumulte de la Révolution Française.

L’histoire veut que le marquis se soit inspiré de la lame inclinée de la guillotine pour mettre au point le sécateur. À l’origine, il se destinait aux vignerons qui taillaient les vignes. Un atout majeur pour faire du bon vin !

Des ciseaux centenaires

Cependant, l’invention des ciseaux est beaucoup plus ancienne. On peut ainsi la dater à trois ou quatre mille ans en Mésopotamie, qui représente l’actuel Moyen-Orient.

Ces ciseaux anciens consistaient en deux lames aiguisées, forgées avec l’aide d’une bande de bronze. Les lames se pressaient l’une contre l’autre et devaient ensuite être séparées manuellement. Ils ont été utilisés jusqu’au début du 16ème siècle, période à laquelle ils ont été montés sur un pivot.

Le soin des fleurs

Les sécateurs sont aussi tranchants qu’ingénieux. Conçues pour être précises, ses lames sont idéales pour couper à peu près n’importe quoi, des branches en bois aux tiges les plus souples de votre bouquet. La lame courbée et tranchante du dessus fait pression sur la contre-lame, ce qui facilite la découpe des tiges, pour glisser comme dans du beurre… Simple, précis, net.

De plus, une découpe nette pour vos fleurs est essentielle ! Les fleurs font remonter les nutriments dont elles ont besoin dans leur tige, à l’instar d’une paille. Pour s’épanouir, cette « paille » doit absorber l’eau du vase, sans être obstruée. Les sécateurs permettent de les couper de manière nette sans écraser ou abîmer la tige (contrairement à une pointe ou à un couteau dentelé). Ainsi, les fleurs de votre vase peuvent absorber les nutriments et vous faire profiter de leur floraison pendant plus longtemps !

L’outil de pointe de votre hangar

Les fleurs ont besoin d’affection et de soin, tout comme les sécateurs ! Il est indispensable de conserver vos lames propres. Pour ce faire, nettoyez-les après chaque utilisation pour les empêcher de coller et de s’obstruer avec la sève, grâce à une solution diluée de savon et d’eau de javel. N’oubliez pas de les sécher après le nettoyage. Simple comme bonjour !

Commandez votre sécateur bloomon

Nous avons lancé notre propre kit d’arrangement floral ! Soyez parmi les premiers à commander le sécateur bloomon, idéal pour recouper vos fleurs et les arranger comme un pro. Pour ce faire, il vous suffit d’ajouter notre kit à votre prochaine livraison !

Commander mon kit

Vous n’êtes pas encore membre de bloomon ? Rejoignez notre communauté et connectez-vous ici. Vous n’êtes plus qu’à un clic de recevoir des fleurs fraîches en direct de la ferme, chez vous !

Q22018-B1-HISTORYSCISSORS-end

Publicité

Image Alternative Text

Instagram